LE forum

forum de discution autour de l'esoterisme
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Offélie
Nénette de la Piscine
Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7798
Points : 8379
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 58
Localisation : Paris

MessageSujet: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 12:29

Voilà dans ce post, nous pourrons pousser nos "coups de gueule" ou tout simplement nous raconter. Allons-y de nos plus belles plumes. Nous sommes entre nous.

9

_________________
Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Offélie
Nénette de la Piscine
Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7798
Points : 8379
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 58
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 13:46

Il donne ensuite une règle générale : lorsque l’enfant souffre d’une carence affective, il réagit comme s’il en était responsable et il se fait une image négative et fausse de lui-même.

Cette théorie est hélas bien souvent vérifiée mais il existe des exceptions qui réagissent différemment … dont je fais partie.


Moi, je ne me sentais pas responsable du tout de l’attitude de mes parents à mon égard. Je vivais tout ceci avec un réel sentiment d’injustice. Très tôt, j’ai su qu’ils étaient méchants. Il suffisait de regarder juste chez mes copines de classe ou dans ma famille comment mes oncles et mes tantes parlaient à leurs enfants, comme ils les embrassaient, les câlinaient, leurs demandaient leur avis. Enfin bref, ne les empêchaient pas « d’être » tout simplement. Nous, on vivait dans la terreur en permanence, tout ça n’avait rien à voir !

J’ai commencé à haïr ma mère en premier et ça remonte à loin car je n’allais pas encore à la « grande école ». Puis, j’ai haï mon père à partir du cours préparatoire. Je dis bien « hair » et non « détester », parce qu’il maltraitait ma sœur aîné (beaucoup plus que moi…) et je ne le supportais pas. Je trouvais ça injuste, injuste et injuste. Tout avec eux était de l’ordre de l’injustice.

C’est à l’âge de 10 ans que j’ai complètement rompu les ponts avec eux (dans ma tête). J’ai validé qu’ils étaient pourris jusqu’à l’os et que j’attendrai ma majorité pour me casser. J’ai alors décidé qu’ils ne pourraient plus voir ni même ressentir la moindre de mes émotions. Je me suis résolue à vivre avec eux en partageant le moins possible, ne parlant que par obligation -  chose que je faisais déjà toute petite parce qu’ils se moquaient de ma voix qui était très grave - Beaucoup d’adultes croyaient que j’étais un garçon… Bizarrerie de la nature, j’ai mué vers 12 ans mais à l’envers.

_________________
Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Muscade
Nénette de la Piscine
 Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7868
Points : 8012
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 49
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 14:15

Tu vois Biquette, encore un point commun à toutes les deux : moi aussi j'ai hai mon père étant enfant et surtout adolescente et détesté ma mère.
En 1962, ils ont eu un fils....leur premier, mais il est dcd en mars 1963 d'une jaunisse foudroyante. Mon père qui était très croyant ( enfant de chœur petit) à cessé de croire en Dieu, l'a traité de tous les noms durant des années et des années, et est devenu irascible. En 1966 mon frère est né et moi en 1968. Ces 2 enfants n'ont pas remplacé l'immense chagrin que lui a causé la perte de cet enfant. Non, rien ne le calmait et il s'est réfugié dans la boisson. Plusieurs fois il a essayé de prendre le fusil pour s'en prendre à ma mère ou à mon frère et moi. Heureusement que mon oncle et ma tante vivaient à côté et que mon frère allait le chercher sinon je ne serais pas là pour vous en parler. On vivait aussi dans la peur, la peur qu'il casse tout, qu'il nous supprime. On s'est reçu pas mal de raclées, ma dernière gifle remonte à mes 18 ans, sans compter les "si t'es pas contente tu te casses de la maison" alors que la maison était à ma mère....Ma mère, elle, disait rien ou presque. Le peu qu'elle disait, elle se faisait remballer aussi sec. Combien de fois il faisait la gueule à tout le monde sauf aux chiens. Elle a toujours laissé faire et du coup il a pris le dessus. Je savais que ma tante, mon oncle et mes grand parents étaient près de moi au cas ou car ils vivaient à côté, en fait c'était une grande maison (celle de mes grands parents) divisée en 2. J'en ai voulu à ma mère de ne pas l'avoir calmé, je lui demandais qu'elle divorce, j'aurais explosé de joie à l'idée qu'il se casse de la maison, mais il n'en à rien été et du coup je l'ai détesté pour ça. Mais ni mon frère, ni moi n'avons fait de fugue ou autre, peut-être avions nous trop peur inconsciemment qu'il arrive quelque chose à notre mère.
Du coup je n'ai jamais eu de relation joyeuse avec ma mère, je ne suis pas proche comme certaines filles le sont avec leur maman, il n'y a pas de complicité, et ça m'a manqué. Il a fallu une pancreatite chronique et une hospitalisation de plus de 6 mois pour que mon père comprenne le mal qu'il a fait à toute sa famille. Il a failli y passer lors de son opération et ça l'a fait réfléchir. Je lui ai pardonné depuis car il est un papi extra avec mes enfants, et je pense que s'il avait été normal et pas méchant, je me serais bien entendu avec lui. Il reconnait avoir été un con pendant toutes ces années....



_________________
Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir.”
Le Dalaï Lama
Revenir en haut Aller en bas
Offélie
Nénette de la Piscine
Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7798
Points : 8379
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 58
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 14:24

Cela va peut-être te surprendre mais comme on aurait aimé que notre père boive !!!! Au moins, il aurait eu une raison...

C'était notre grand drame et donc une incompréhension complète: il n'y avait aucune raison !!!!


_________________
Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Offélie
Nénette de la Piscine
Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7798
Points : 8379
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 58
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 14:28

Je continue sur ma situation  lol!

Quant à cette défaillance qu’on leur prête, justement le manque de confiance ou d’estime de soi, là, encore je reste sceptique. Et encore une fois, en regardant mon cas !

La plupart des gens me reprochent justement d’avoir une trop grande estime de moi-même. En fait, je me contente de me regarder de l’extérieur et contrairement aux gens en général, quand je fais mon auto-portrait, je ne me voile pas la face. J’ai des défauts mais j’ai des qualités, aussi… comme tout le monde !

Nous vivons dans une Société hypocrite où on traite l’autre de prétentieux ou d’orgueilleux s’il a le malheur de mettre en avant ses atouts. Le positif est toujours perçu avec de la jalousie. Il ne faut pas cacher ou oublier ses défauts, il faut juste apprendre à vivre avec pour les réduire grâce à ses qualités.

Toute petite, j’ai bien vu que je n’étais pas comme ces gens-là. Et ça, ça n’était ni de la prétention, ni de l’orgueil.

banane

_________________
Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Muscade
Nénette de la Piscine
 Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7868
Points : 8012
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 49
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 14:54

C'est vrai qu'en te lisant on se rend compte que mon père à dévié à cause de cette perte qui l'a fait boire contrairement au tien. Etait-ce un mariage d'amour ou de raison ? Qu'est ce qui à suscité ce changement ? Il était pas comme ça au début de leur relation ? Il y a bien un élément déclencheur ou alors il a manipulé ta maman et à ensuite montré sa vraie nature ?

Tu as été très précoce à cause de tout ça, c'est vrai aussi qu'on ne grandit pas dans l'insouciance de certains enfants qui sont entourés d'amour et qui se laissent vivre. Moi je me suis toujours dit qu'aucun homme ne me dominera, et ça m'a forgé mon caractère.

_________________
Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir.”
Le Dalaï Lama
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie
Admin des Nénettes de la Piscine
Admin des Nénettes de la Piscine
avatar

Messages : 6982
Points : 7311
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 50
Localisation : Céreste

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 21:18

quand je lis vos temoignages les filles, je vous trouve vraiment forte, vraiment chapeau les nenettes.
je sais pas comment vous dire, mais haïr son père, sa mère, pour moi, c'est une force de caractère que je n'ai pas eu, et je me suis laissée entrainée dans ce que dit l'auteur , exactement comme ça, je me sentais responsable et j'avais vraiment aucune estime de moi, alors je ne pouvais pas haïr mes parents.
En plus pour moi, ma mère c'est comme "un Dieu" pour moi, elle detenait la verité, elle etait parfaite et avait toujours raison
Celà fait que très peu de temps que j'ai comprit tout le contraire et que je commence à comprendre que j'etais "manipulée", alors que j'ai passé tant d'années à culpabiliser, et ce sentiment de culpabilité est difficile à evacuer, car toute ma vie j'ai toujours cru que j'etais responsable de tout et même en comprenant d'où ça vient, ça s'efface pas comme ça, mais j'y travaille !! 

et puis il y a autre chose qui a été très difficile à accepter pour moi, mais je ne sais pas si j'arriverai à en parler, peut être que ce cas sera developpé dans le bouquin et je pourrais debaler la haine , la colère que j'ai en moi

en fait je correspond au cas developper dans le bouquin !  :  souffrir d’une carence affective, m'a fait me sentir responsable et  fait une image négative et fausse de moi-même.





_________________
Le mental intuitif est un don sacré et le mental
rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui
honore le serviteur et a oublié le don.
Revenir en haut Aller en bas
http://leforumdes4.forumactif.org
Offélie
Nénette de la Piscine
Nénette de la Piscine
avatar

Messages : 7798
Points : 8379
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 58
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   Sam 26 Oct - 23:47

Muscade a écrit:
C'est vrai qu'en te lisant on se rend compte que mon père à dévié à cause de cette perte qui l'a fait boire contrairement au tien.
Je suis contente que ton père ait changé et qu'il ait pu comprendre. Cependant, la boisson a fait ressortir son côté noir, côté qui était vraiment une partie de lui-même. Je pense qu'il a eu peur de rechuter dans des travers lorsqu'il a préparé son plan de vie et comme il devait être objectif avec lui-même, il s'était prévu un plan "B" avec la maladie. Et c'est bien qu'il ait réussi.    (ç

Muscade a écrit:
Etait-ce un mariage d'amour ou de raison ? Qu'est ce qui à suscité ce changement ? Il était pas comme ça au début de leur relation ? Il y a bien un élément déclencheur ou alors il a manipulé ta maman et à ensuite montré sa vraie nature ?
Je pense qu'il ont du s'aimer ou le croire car ils étaient vraiment très beaux l'un et l'autre. Mais, ils se sont mariés en deux temps trois mouvements, sans respecter le délai légal de la publication des bans avec la permission du procureur de la République. En fait, ils se sont mariés le 08 et le 09 mon père partait pour la guerre d'Algérie en laissant ma mère enceinte à 18 ans. lui, avait 20 ans.

Ma mère, d'origine gitane, n'était pas pour ce mariage (chez eux, ils s'en foutent. Elles s'attachent les cheveux avec un foufard et tout le monde sait qu'elles sont déja prises) mais mon père voulait réparer et il avait envisagé qu'il pourrait y rester et qu'elle toucherait une pension, dans ce cas-là. Ils se disputaient déja beaucoup à l'époque mais ma mère ne se laissait pas faire. Je n'ai pas compris pourquoi elle l'a laissé faire après. Enfin, il faut dire qu'il ne suivait pas son traitement contre le paludisme quand il est rentré de la guerre. Et il avait des crises où il délirait et était d'une violence extrême. Je pense qu'elle avait peur. Et plus tard, lui, n'a eu de cesse de dire à ma soeur qu'elle était la connerie de sa vie et que moi, finalement, j'étais le boulet qui s'en est suivi...

Plus tard, grâce au spiritisme, j'ai compris que ma soeur devait être pour lui un ennemi d'une vie antérieure. Car, une nuit, il s'était réveillé en furie. Il cherchait sont fusil sous le lit et il voulait tuer ma soeur dans son lit. Elle devait avoir 4 ans. Heureusement, mon oncle et ma tante habitaient l'appartement en face. Ma mère est allée chercher mon oncle. Il a été obligé de lui casser la figure pour le calmer. Il a toujours voué un haine sans borne à ma soeur.

Muscade a écrit:
Tu as été très précoce à cause de tout ça, c'est vrai aussi qu'on ne grandit pas dans l'insouciance de certains enfants qui sont entourés d'amour et qui se laissent vivre.?
Précoce oui mais heureusement aussi avec un QI supérieur à la moyenne. Ma soeur a vraiment été traumatisée par cette rencontre avec ce père qu'elle n'a connu qu'à l'âge de deux ans, en fait. Cela a été un vrai choc car elle était la chouchoute des mes tantes et mes oncles qui la traitaient comme une petite princesse. Du coup, elle est devenue dyslexique, ce qui provoque, entre autres, de grands troubles de l'apprentissage. C'est donc moi, avec mes deux ans en moins qui lui a appris à attacher ses lacets, à différencier sa droite de sa gauche. Chose qui s'est révélée indispensable car elle mettait ses chaussures aux mauvais pieds... Je lui ai appris à lire l'heure, à ouvrir la porte sans casser la clé dans la serrure (et ça suite à une raclée mémorable)... Je pense que c'est à cause de tout ceci que j'ai développé un talent pour expliquer les choses et que j'ai une facilité pour faire justement de la formation...

Muscade a écrit:
Moi je me suis toujours dit qu'aucun homme ne me dominera, et ça m'a forgé mon caractère.
Je suis pire que toi là-dessus. J'ai pour habitude de dire, et je le pense : ici-bas, je n'ai ni Dieu ni maître... Le seul que j'admets c'est celui qui est là-haut   CLINDOEIL

Nathalie a écrit:
Celà fait que très peu de temps que j'ai comprit tout le contraire et que je commence à comprendre que j'etais "manipulée".
L'important c'est de se libérer. Bien sûr le plus tôt c'est le mieux mais il ne faut pas oublier que dans ton cas, tes parents (et surtout ta mère) t'ont bouffé ton énergie. Tu en a manqué pour discerner qu'il y avait un souci avec eux. C'est avec le temps et en t'éloignant peu à peu que tu as pu récupérer des énergies et voir que quelque chose n'avait pas tourné rond.

Nathalie a écrit:
et puis il y a autre chose qui a été très difficile à accepter pour moi, mais je ne sais pas si j'arriverai à en parler, peut être que ce cas sera developpé dans le bouquin et je pourrais debaler la haine, la colère que j'ai en moi.
Beaucoup de cas de figure sont développés. Je pense que chacune y trouvera le sien.

Allez courage, on tient le bon bout ! 6 

2 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Gens du Mensonge - Commentaires et autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du Mensonge
» Les Gens du Mensonge - Scott Peck
» Les Gens du Mensonge - 2
» Les Gens du Mensonge - 1
» [Help] Comment lire dans les pensées des autres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE forum :: Les gens du mensonge-
Sauter vers: